25 novembre 2014

Alice, « Ma poupée chérie » OOAK Blythe doll

Alice est arrivée en août parmi nous.
Contrairement à mes trois premières filles, ce n'est pas une poupée que j'ai fait personnaliser chez Soulgirl, mais une Blythe adoptée auprès de Carolina, alias « Ma poupée chérie ».

Je ne manquerai pas de vous parler de son travail mais en attendant un prochain billet sur ses créations, voici une de ses filles,  pour laquelle j'ai craqué !



Elle porte mes créations, finies il y a peu et qui seront dupliquées afin d'être mises en vente prochainement dans ma boutique Etsy.






14 novembre 2014

Charlotte, OOAK Blythe...

Aujourd'hui peu de mots, des photos de ma petite dernière à être entrée dans la famille, Charlotte.
Elle a été customisée par Sandra aqua Soulgril... comme 3 autres de mes poupées.




Le petit « plus » et une adorable lapinou qui vient de chez Ribonita Chocolat !


12 novembre 2014

Karoline Felix... et ses OOAK Blythe Dolls

Comparse d'Almond Doll, dans un style un peu gothique, voici le travail de Karoline Felix !
Tout comme son amie, Karoline réalise autant des customisations de Blythes, que des vêtements, mais elle décline aussi de petits objets, issu de son univers : pull ring, que l'on accrochera au cordon de tirage du mécanisme des yeux, pendentifs et peintures… jusqu'à des dioramas exceptionnels !


 


 La particularité des poupées de Karoline, sa marque de fabrique, sont les arc de cercles qu'elle dessine sur les paupières fixes et dont sont pourvu toutes ses poupées que ce soit les Blythes ou les Tulips, une bouche voluptueuse et des harmonies de tons. 




De plus elle use de thèmes à chaque poupée qui semble tout droit sortir d'une histoire.. En fait si on jette à coup d’œil à l'ensemble de ses créations, on s'imagine sans peine dans un conte de fées !





Son univers, est donc encore plus marqués que celui d'Almond Doll, car elle n'hésite pas à faire des mises en situation très recherchées lors de ses pries de vue, ainsi que des socles de poupées qui sont assortis aux thèmes qu'elle met en scène…







Pour elle aussi, il vous faudra avoir un bon budget afin d'adopter une des ses filles, mais vous pouvez opter pour les bijoux ou accessoires qu'elle vend également dans sa boutique Etsy.

Pour le plaisir des yeux, vous pouvez aussi parcourir sa galerie sur Flickr, la suivre sur Facebook, ou sur son site personnel.
 

8 novembre 2014

Blythe Con Europe

« I've got the power!!!! » 
Euh non, en fait juste mon ticket pour me rendre à Blythe Con Europe en juin prochain...

Si vous souhaitez comme moi, voir en vrai les poupées de rêve de bon nombres de customers, l'entrée est à 20€ et il est nécessaire de l'avoir avant d'y aller... et c'est par ici ! Dépêchez-vous car il n'y a que 175 places et elles risquent de partir comme des petits pains...

Alors rendez-vous là-bas...


7 novembre 2014

Des poupées et des robes...

Et bien nous voilà dans le vif du sujet : les prototype de robes, qui m'ont servis à établir ma toute première collection pour Blythes !
J'ai donc fait des recherches, dans le monde de la couture des Blythe, mais aussi dans la mode humaine ;) Le but trouver un style qui me ressemble s'inspirant tant de Teresa Martins,  Comme des garçons, Dolce & Gabbana pour enfants - rien que cela - mais aussi du style romantique japonais ou russe, du côté un peu baroque Roccoco de broderies d'artistes contemporaines et j'en passe.

J'ai fait des croquis - pas mal de croquis - et le plus dur reste ensuite : réaliser ce que l'on couche sur le papier. Car quoi, dessiner pour moi n'est pas un problème… mais ensuite passer à l'action, c'est une autre paire de manches.





Ensuite j'ai donc chiné un peu partout des tissus qui correspondaient à mes souhaits, mais aussi des perles,  du fil à broder, de la laine, des dentelles et rubans...

Mon choix, compte tenu de la taille des poupées - 30 cm à tout casser - s'est porté sur du batiste qui a un poids léger, de la popeline, des velours lisses ou milles-raies fin, du lin fin et de la double gaze, de la soie Dupioni, de l'Organza et du tulle. Il fallait aussi choisir des motifs de petites tailles pour qu'il n'y ai pas qu'une demi fleur sur le devant d'une jupe ! Pas toujours évident d'allier un tissu fin avec des « tiny motifs » afin que le tout soit proportionné avec la poupée.

J'ai opté plutôt pour des perles à gros calibre en guise de boutons, et des boutonnières en fil à broder, des tas de dentelles de toutes les couleurs, des rubans à broder en soie de 4 et 7 mm, de la laine pour aiguilles 2 /3 en Mohair ou Alpaga, avec parfois du lamé dedans ^^.



Pour cela j'ai parcouru nombres pages de boutiques sur Etsy et de boutiques en ligne. Inutile de vous dire le nombre d'heures passées à chercher - parfois en vain - le tissus violet à reflets moirés, d'un poids plume et d'un prix abordable. Mais je dois avouer avoir un panel de fournisseurs assez conséquent ;)

Une fois tout cela emmagasiné, il faut travailler. Il s'agissait de reproduire mes idées en vrai et j'ai commencé à tester mes propres patrons. Il a fallu rectifier plusieurs fois, pour enfin aboutir à une technique et des tailles adéquat à mes poupées, afin que ces robes aillent aussi bien au corps Licca - que les poupées ont d'origine - que les Pure Neemo qui ont des proportions très différentes.

J'ai réalisé ainsi des prototypes, qui me servent désormais de modèles et de test, notamment pour les broderies.


Vous me direz, ok ok, on a bien compris le processus, mais ça donne quoi ?
Alors plus de mots, des photos…